Concours Lecture

Concours Lecture: Quels sont les livres au programme?

Par JEAN-CHRISTIAN FONTEYNE, publié le dimanche 13 novembre 2016 17:21 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 11:29
Capture.JPG

Cette année, le thème de ces cinq livres pourrait être:

Sauter l'obstacle ?

Explication: Chacun de ces livres met en scène des personnages qui doivent relever un défi et triompher... ou échouer...

Celle qui voulait conduire un tram, de Catherine Cuenca

Ce roman vous plonge dans la 1ère Guerre Mondiale vue par les femmes. Agnès est une ouvrière qui en a assez de gagner moins que les hommes pour le même travail. Un jour, elle a l’occasion de devenir wattwoman, comme on appelait alors les conductrices de tram car la compagnie embauche des femmes pour remplacer les hommes partis au front, et elle s’épanouit dans ce nouveau travail. Mais son époux revient blessé de la guerre, puis la fin du conflit amène son licenciement. Agnès décide alors de militer.

Celle qui voulait conduire un tram vous fait revivre une époque où il n’était pas évident, voire choquant, pour une femme d’exercer un métier considéré comme masculin, où la simple volonté de porter un pantalon pouvait déclencher les ragots et vous mettait hors la loi, où être féministe vous amener au conflit conjugal. La fin ne vous laissera pas indifférent.

Need de Joelle Charbonneau

Dans la ville de Nottawa, un tout nouveau réseau social fait fureur chez les lycéens. NEED, c’est le nom du réseau, vous demande ce dont vous avez besoin et vous indique ce qu’il faut faire pour l’obtenir. Les adolescents y voient une opportunité d’avoir des portables, des skate-board, des cartes graphiques, et tout ce qu’on leur demande, c’est de partager des adresses e-mail, puis petit à petit on leur soumet de petits services : faire une commande dans une pâtisserie, livrer un colis, enterrer un objet… Kaylee voit dans ce réseau l’unique chance d’obtenir un rein pour son petit frère malade.

Ce roman terrifiant nous montre comment les réseaux sociaux, en diluant nos responsabilités individuelles, finit par nous dépersonnaliser, et peut-être même nous rendre complices de meurtres.

   Inséparables de Sarah Crossan

Ce roman raconte l’histoire de Tippi et Grace, deux siamoises liées par le tronc: elles ont deux jambes pour elles deux, puis leur corps se séparent..

Survivre avec une telle malformation est très rare et très difficile, et aussi très coûteux. Si couteux qu’elles doivent abandonner l’éducation à domicile et affronter l’école et le regard des autres. Elles se font pourtant des amis, et Grace tombe même amoureuse… Mais comment vivre une histoire d’amour quand on est toujours collé à sa sœur?

Inséparables est un roman poignant, à la fois très documenté, très facile à lire, écrit en vers libre qui font sentir le souffle de  vie chez ces deux sœurs inséparables…

 

Les optimistes meurent en premier de Susie Nielsen

 

Ne vous fiez pas au titre ! Ce roman raconte au contraire comment la vie l’emporte sur la mort ! Vous y ferez la rencontre de Pétula, une ado de 16 ans morte d’angoisse depuis qu’elle a perdu sa petite sœur à cause d’un stupide accident domestique. La rencontre en groupe de Thérapie de Jacob, un jeune homme avec une main artificielle, va lui redonner le goût de vivre… et celui du risque !

 

Lucky Losers de Laurent Malot.

 

Sean est un élève déraciné qui vivait à Londres et se retrouve après le divorce de ses parents à Douarnenez en Bretagne dans un lycée où se mélangent les classes sociales. Et c’est là que tout commence, car il est un jour pris dans un conflit avec trois gosses de riches, insupportables d’orgueil et de mépris. Furieux, Sean leur lance un défi : dans trois semaines, il promet de les battre dans leur discipline sportive favorite : natation, aviron et équitation… Sean n’a aucune compétence, et surtout il n’a pas d’argent, mais il a d’excellents copains et dans la ville, où plane la menace d’un plan social, la nouvelle du défi met le feu aux poudres.

Un roman qui nous démontre que rien n’est jamais joué à l’avance.